Je ne suis pas un amateur de boeuf, je ne l’ai jamais été, mais, du plus loin que je me rappelle, j’ai toujours entretenue une grande histoire d’amour avec les braisés. Et les côtes de boeuf braisées très très longtemps me rendent vraiment très très heureuse…étrange phénomène! Et si tous mes éléments de choix sont au rendez-vous; Il dois faire froid et de préférence gris dehors, la viande doit braiser dans un plat en fonte émaillé et ce à basse température, et le boeuf doit s’imbiber de saveurs asiatique parfaitement balancées…Alors là mes amis…c’est digne d’un dernier repas!

Côtes de boeuf braisées à l’ananas

BRAISÉ:
1 Kg de Côtes de boeuf
Sel/Poivre
Beurre
Huile d'olive
10 tranches de bacon
1 oignon rouge moyen
60g de gingembre frais
1 anis étoilé
2 gousses d'ail
2 piments rouge (de type oiseau)
250g d'ananas
1/2 tasse de vinaigre de riz
1/2 tasse de sauce soya
1/2 tasse de mirin
1 tasse d'eau
Vermicelles larges
2-3 limes
Coriandre fraîche
Menthe fraîche
3 échalotes vertes

Premièrement, vous devriez prendre le temps de bien saler et poivrer les côtes de boeuf des deux côtés, de les déposer sur une tôle à découvert, et ensuite de réfrigérer pendant quelques heures…la viande sera encore meilleur si elle y a passée toute la nuit, mais un minimum de deux heures fera très bien l’affaire aussi.

Ouvrir le four à 325F.

Mettre 2 c. à s. de beurre dans une grande poêle avec un gros filet d’huile d’olive, et faire saisir les côtes de boeuf de chaque côtés à feu moyen-élevé. Lorsqu’ils sont bien dorés, les déposer dans votre plat en fonte émaillé (de type Creuset). Couper le bacon en morceaux et le cuire à la poêle. Transférer dans le plat à braiser.

Retirer la peau de l’oignon rouge et le couper grossièrement. Couper le gingembre en tranches en gardant la peau. Retirer la peau des gousses d’ail. Transférer tous ces ingrédients dans le plat à braiser avec les deux piments forts et l’anis étoilé. Couper l’ananas en petites tranches et l’ajouter aux autres ingrédients. Et finir en y versant les liquides.

Fermer le plat en fonte et enfourner pendant environ 5 heures. Vous pouvez bouger les côtes de temps en temps pour vous assurer qu’elles cuisent et absorbent les jus uniformément.

Lorsque ce sera prêt, la viande se détachera des os par elle-même. Retirer les os et mettre la viande dans un bol à part.

Servir la viande sur un lit de gros vermicelles, avec une généreuse cuillère du jus de cuisson. Verser un peu de jus de lime et un filet d’huile d’olive, et accompagner de quelques rondelles d’échalote verte, d’une poignée de coriandre et de menthe fraîche émincées, et d’un quartier de lime!

*À déguster de préférence un soir d’automne à la campagne, en compagnie de vos êtres chers et d’un feu de foyer qui crépite! (Ou n’importe quand, avec n’importe qui!)

Abonnez-vous pour recevoir les infolettres et pour avoir accès à du contenu exclusif!

*Tous les liens d’achat proposés sur Mes Petites Révolutions sont en affiliation, ce qui signifie que s’il y a une vente, j’obtiens une petite commission.

Merci de nous suivre et de partager!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *