Vie, Restaurants

Enfin! Hvor!

26 août 2016

Enfin! Hvor!

Ça y est, je peux maintenant rayer de ma liste un des 15 nouveaux restos de la ville! Le problème c’est qu’étant donné que je vis dans le Mile-End, et que pratiquement toutes ces nouvelles adresses ouvrent dans le sud-ouest, rares sont les soirs où j’ai envie de me taper les 540 détours et 12 000 cônes oranges qui me séparent de ce quartier, et ce même pour découvrir un nouveau restaurant. N’ayant pas hérité d’une très grande quantité de patience, je me dois d’éviter les facteurs « irritants ».

Ceci étant dit, mercredi dernier, à ma grande surprise, je me suis retrouvée stationnée devant le 1414 Notre-Dame Ouest, après avoir tournoyé dans tous les sens pendant près d’une heure pour trouver une terrasse pas trop bondée.

Nous voici donc assises au bar (parce que plus de place sur la magnifique terrasse) de cet immense espace tout vêtu de blanc. On comprend rapidement qu’on a voulu créer un look de style scandinave par la simplicité et la fraîcheur du lieu. On respire, on s’entend et on y est bien!

On commence par nous expliquer qu’il suffit de leur mentionner nos allergies, intolérances, et autres ingrédients qu’on refuse d’ingérer, et qu’ils s’occuperont du reste. 3 ou 5 services? Avec ou sans l’accord de vin? Une fois ces deux questions répondues, les très sympathiques hôtes nous invitent à nous abandonner à l’expérience…

Et puis, avant même qu’on ait eu le temps de se commander un apéritif, on se voit offrir deux cocktails dans des verres Marie-Antoinette tout à fait ravissants et tout aussi délicieux! « Bienvenue chez nous mesdames! »

Ensuite arrive, un amuse-bouche de gelée de tomates, on nous explique que ce premier service a comme but d’ouvrir notre palais… Hum!? Ce petit cube transparent et gélatineux décoré de petites fleurs, aussi mignon pouvait-il être, m’a laissé complètement indifférente. Mon palais ne devait pas avoir besoin d’être ouvert, me suis-je dit.

C’est au deuxième service (ou plutôt le vrai premier), que je me suis mise à sourire…on nous présente une assiette à l’allure aussi noble que la première, et respectant complètement la thématique nordique; un petit morceau d’esturgeon fumé au genévrier, accompagné d’une glace a l’érable et d’épinards de mer… sans être saisissant, ce plat m’a beaucoup plu par sa subtilité et son jeu de saveurs complémentaires.

Et puis, en deuxième service, une mousse de foie gras avec marmelade de pêche blanche au jalapeno et gingembre servit avec un pain au levain maison, mais qui ressemblait et goûtait davantage à un pain brioché?! (Je ne m’en plaindrai pas)…encore une fois, sans être spectaculaire ni sans réinventer la formule, ce plat m’a ravie, rien n’a y reprocher.

En 3e; magret de canard, d’appellation « romantique », épices, raisins et betteraves…absolument divins! L’umami de la viande était propulsé par l’amalgame d’épices et de sucre contenu dans le reste des éléments de ce plat…un seul mot: réussie.

En 4e; une courgette entière farcie à la ratatouille…mais attention, pas n’importe qu’elle ratatouille…c’est sans aucun doute la ratatouille la plus savoureuse que j’ai mangée de ma vie… Anton Ego (critique gastronomique du fameux film d’animation) en serait resté sidéré! Ma note: 12/10…rien de moins!

Et pour finir (et ce même si je venais de mentionner au serveur que plus rien ne rentrerait), on nous a servi un « saint-sésame », dessert inspiré du saint honoré. Eh bien, à ma grande surprise, le deux tiers de ce château de crème dorée et de caramel croquant à trouvé le moyen de se faufiler en moi…on le sait, la gourmandise gagne toujours sur la raison!

Fini? Eh ben non, pas tout à fait apparemment… Au moment où j’étais sur le point de m’étendre sur le dos en plein milieu du restaurant, on nous a apporté une petite glace au maïs surmontée de quelques morceaux de popcorn au caramel! Et c’est maintenant que j’ai envie d’applaudir le chef, Arto Chartier-Oti, pour avoir su finir de façon explosive, question que, malgré le fait que nous nous sentions comme des canards gavés et regavés…il est parvenu à gagner mon coeur…Coup de foudre total pour ce petit dernier. Aussi simple pouvait elle être, cette combinaison inhabituelle m’a complètement séduite…j’y goûte encore. 😉

Et pour conclure, je tiens à féliciter non seulement le service impeccable, mais l’intelligence de leurs gestes…Nous avons reçu 7 services, un cocktail, et avons bu 3 verres de bulles, et le total de notre facture s’est limité au prix de base des 5 services… »Le reste est offert par la maison » nous a-t-on dit! Wow! Je n’ai rien d’autre à rajouter!

 

Logo Mes Petites Révolutions

Hvor , 1414 Notre-Dame Ouest, Montréal.

 

 

Abonnez-vous pour recevoir les infolettres et pour avoir accès à du contenu exclusif!


*Tous les liens d’achat proposés sur Mes Petites Révolutions sont en affiliation, ce qui signifie que s’il y a une vente, j’obtiens une petite commission.

Enfin! Hvor!Amazon | Archambault | Renaud Bray | Kobo

Pas de commentaire

Répondre

Vous allez peut-être aimer ces articles

Recettes gourmandes, coups de coeur culturels et récits de voyages!