Je suis arrivée à Florence avec absolument aucune attente. C’était le dernier arrêt de mon voyage, je venais de visiter trois autres villes italiennes qui m’avaient complètement subjuguée par leurs beautés et leurs histoires fascinantes que je me disais qu’il n’y avait pas grande chose qui allait pouvoir accoter ça. Eh bien, je n’avais vraiment aucune idée de ce qui m’attendait…

Je connaissais l’histoire des Médicis, cette famille extrêmement puissante qui a joué un rôle majeur dans l’évolution de la ville de Florence durant La Renaissance. La famille de Médicis a eu un impact crucial sur la politique, la religion, l’économie, et a investi énormément dans les arts et l’architecture, permettant à la capitale de la Toscane de s’enrichir et de s’élever au rang d’une des villes les plus importantes d’Italie.

Ce que je ne savais pas, c’est l’impact que les monuments florentins auraient sur moi. Florence est une ville beaucoup moins vaste que Rome par exemple, son centre historique se visite à pieds, et ce en l’espace de quelques heures seulement. C’est d’ailleurs lors de ma première promenade à travers la vieille ville que je suis tombée par hasard sur la Cathédrale Santa Maria del Fiore. J’ai vu la Sagrada Familia à Barcelone, la grande muraille de Chine à Beijing et Notre-Dame-de-Paris par exemple, toutes des constructions humaines magistrales, qui te coupent le souffle tellement elles sont impressionnantes, mais, je n’avais jamais vu un monument aussi éblouissant de beauté que la Cathédrale Santa Maria del Fiore qui est installée en plein coeur du centre historique de Florence. Les détails de la façade, le bleu et le blanc, la dentelle qui orne le dôme, les dessins autour des fenêtres rondes, l’oeuvre d’art dans le haut du porche principal, les mosaïques, les fresques, les oeuvres d’art à l’intérieur de la cathédrale…tout, de ce monument m’a ému à un autre niveau. C’est à ce moment que j’ai compris pourquoi Florence était aussi appelé “La Bella”.

 

Florence, capitale de la Toscane, est une ville millénaire d’une richesse exceptionnelle. Ses chefs-d’œuvre architecturaux font d’elle, une des plus belles villes d’Europe. En plus de l’époustouflante Cathédrale Santa Maria del Fiore, si vous désirez vous imprégner de tout ce que Florence a de plus beau à offrir, commencez par aller voir la copie de la fameuse statue David de Michel-Ange installé à l’entrée du palais Vecchio et entrer à l’intérieur de ce qui se trouve à être l’hôtel de ville, pour admirer les cours décorées de plusieurs fresques remarquables, les voûtes ornées d’art de type “grotesque” et les murs bleu azur recouverts de lys d’or. Ensuite, dirigez-vous vers la Basilique Santa Croce, la plus grande église franciscaine au monde. Et puis marcher le long du pont vecchio pour découvrir des commerces de bijoux restés authentiques et profiter d’une vue magnifique sur le fleuve Arno. Si vous avez envie de voir Florence avec un peu plus de perspective, vous pouvez vous rendre sur le belvédère question de voir l’intégrale des joyaux architecturaux s’ériger à travers la ville. Mais vous pourriez tout aussi bien aller prendre un apéro pittoresque sur le toit de l’hôtel Westin ou encore du Continental.

 

Et finalement, il ne faudrait pas passer à côté de la cuisine Florentine. Je ne le dirai jamais assez, une des meilleures façons de bien saisir la culture de l’endroit que nous visitons est de découvrir son histoire culinaire. Parmi les classiques gastronomiques à essayer à Florence; La Bistecca alla Fiorentina. On parle d’un T-bone cuit, ou plutôt saisi (puisque servie très saignant) au charbon de bois. Même si je ne suis pas une grande fervente de boeuf, ce steak était tellement savoureux je salive encore. Le Schiacciata, un pain qui ressemble à une focaccia, mais plus mince, plus salé et généreusement imbibé d’huile d’olive. Ou le folklorique Lampredotto, datant de la période médiévale, qui est un sandwich garni à la tripe, eh bien oui! Les saveurs sont absolument exquises, la texture par contre…ishh!!! Pour les aventureux seulement. Alors, pour goûter à ces classiques et faire le plein de culture gastronomique, c’est au Mercato Central qu’il faut aller. Un bâtiment à deux étages rassemblant toutes les richesses de la cuisine toscane vous attend, déambulez entre les kiosques colorés, et remplissez-vous d’images et d’effluves alléchantes, question d’émoustiller tous vos sens et de rentrer à la maison le coeur rempli d’émotions! 

 

Voici mes suggestions d’adresses gourmandes:

-Cocktail sur le toit du Continental (La Terrazza)
-Cocktail sur le toit de l’hôtel Westin La Terrazza Se-Sto
-Apéro ou lunch au restaurant La Ménagère
-Resto Perseus pour l’expérience traditionnelle de « Bistecca alla Fiorentina”
-Restaurant Il Santino pour un souper un peu moins traditionnel, mais absolument divin
-Bar à vin Il Santino (la porte à côté du restaurant)
-Restaurant 4 Leoni pour la super terrasse et des mets délicieux (les pâtes farcies aux asperges et aux poires est un « Must »)
-Le Mercato Central pour le lunch (le comptoir à sandwichs Nerbone est un « Must »)
-Le Comptoir à sandwichs All’Antico Vinaio pour les Schiacchita (délicieux sandwichs dans la focaccia traditionnelle)

Abonnez-vous pour recevoir les infolettres et pour avoir accès à du contenu exclusif!


*Tous les liens d’achat proposés sur Mes Petites Révolutions sont en affiliation, ce qui signifie que s’il y a une vente, j’obtiens une petite commission.

1 Comment

  • Carole Simard dit :

    Cet article est réussi en tout point. On sent le bonheur que tu as ressenti devant la beauté des lieux et tu donnes vraiment le goût d’y aller. Dans une autre vie peut-être…👍

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram

Suivez moi!