Vie, J'écoute, Musique, Sorties culturelles

J’ai trouvé Sugarman!

15 septembre 2016

C’est au théâtre Olympia, sur cette sublime scène, un petit mardi soir, que je l’ai vue pour la première, et probablement la dernière fois. Ce personnage mythique qui nous a émus par son histoire unique à travers le magnifique documentaire Searching For Sugarman réalisé par Malik Bendjelloul sortie en 2012.

La vie de Sixto Rodriguez, aujourd’hui âgé de 73 ans, aura pris un tournant drastique en 2009, lorsque sa fille lui apprend qu’il est une méga star en Afrique du Sud, et qu’il y a, à l’autre bout du monde, deux hommes qui travaillent jour et nuit depuis près de 5 ans pour un seul et même but; découvrir ce qui est arrivé à ce mystérieux auteur-compositeur-interprète au talent exceptionnel.

Avis à tous ceux qui n’ont pas vu Searching For Sugarman: trois mots; À VOIR ABSOLUMENT!

L’histoire de cet artiste qui aura été forcé d’abandonner sa passion pour la musique dans les années’70 pensant qu’il n’avait aucun succès est complètement invraisemblable. Aujourd’hui, il tente encore de s’adapter à cette « soudaine » célébrité. Il a pourtant choisi de prendre la vague et d’abandonner son casque de construction pour réenfiler ses culottes de cuir et son vieux chapeau noir. Mais on le sent fébrile sur la scène, nerveux et inconfortable.

Mardi soir, avant de trouver le courage d’attaquer la première note, il aura passé 3 guitares, prétendant qu’aucune d’elles n’était accordée…changeant de chapeau constamment, se tortillant sur son banc, le malaise était palpable, sur la scène comme dans le public. Et finalement, il s’est jeté, en brisant la glace avec une interprétation de « Your Song » de Elton John.

On réalise rapidement, que ses chansons comme on les a connues ne remonteront plus jamais sur scène, que le Rodriguez tel qu’enregistré il y a plus de 40 ans n’existe plus. On comprend que cette tournée sera principalement une occasion pour lui de dire bonjour et au revoir à ses fans, et pour nous de faire la même chose, mais certainement pas l’occasion d’assister à un vrai bon show de musique. Sixto n’a plus de voix, on a peine à l’entendre, il bafouille, et se trompe d’accord régulièrement, il tremble et s’excuse à la fin de chaque chanson qu’il interrompt abruptement. Le malaise s’intensifie lorsqu’il choisit de reprendre « Satisfaction » des Stones ou « Light My Fire » des Doors avec un dangereux manque d’énergie, ou les moments où sa fille déguisée en « Heidi » le rejoins sur scène avec une tambourine donnant au spectacle l’allure d’un show amateur de salles communautaires de village.

Bon, ceci étant dit, l’homme dans toute sa vérité devient excessivement attachant! Rodriguez émane la sagesse du vieux routier et le charme invétéré du latin au sang chaud, qu’il accentue d’autant plus avec son humour vif et moqueur!

Je suis, malgré l’absence inattendue d’harmonie musicale, extrêmement heureuse de l’avoir vue de mes yeux vue…cette légende émouvante!

 

Logo Mes Petites Révolutions

Pour voir le documentaire de Malik Bendjelloul Searching For Sugarman…Suivez le lien Itunes ci-bas

Et pour se procurer l’album de Rodriguez c’est ici…

Abonnez-vous pour recevoir les infolettres et pour avoir accès à du contenu exclusif!


*Tous les liens d’achat proposés sur Mes Petites Révolutions sont en affiliation, ce qui signifie que s’il y a une vente, j’obtiens une petite commission.

J’ai trouvé Sugarman!Amazon | Archambault | Renaud Bray | Kobo

Pas de commentaire

Répondre

Vous allez peut-être aimer ces articles

Recettes gourmandes, coups de coeur culturels et récits de voyages!