Restaurants, Vie

Lili Co.

6 juin 2015

Finesse, découvertes, générosité, créativité, raffinement et délices, sont les traits de caractère que j’ai retenus du restaurant Lili Co. récemment installé sur la rue Saint-Laurent à la hauteur du Mile-End.

Ceux qui me connaissent savent à quel point je suis difficile à satisfaire… Je dirais même que les coups de coeur au restaurant ce font si rare que je me suis mise à me tomber sur les nerfs moi-même, j’ai donc récemment décidé de rester silencieuse tout en tentant de détecter le bon dans l’insatisfaisant, de me concentrer sur le reste de l’expérience (décors, musique, atmosphère, service, etc.), question de ne pas ruiner la soirée de mes compagnes de table et de la mienne par le fait même.

Et bien, hier, tout ce bel exercice n’a pas eu raison d’être… j’ai eu un de ses rares coups de coeur pour Lili Co. L’expérience fut absolument impeccable… oui un accueil des plus sympathique de la part d’un visage bien connut du milieu (jadis à la Buvette à Simone), dans un espace simple, mais chaleureux autour d’une cuisine ouverte et familiale, mais, cette fois ci, mon enchantement vient entièrement de la source même d’un restaurant; les plats.

Dès que j’ai posé mes yeux sur le menu, j’ai eu envie de sourire… et j’ai souri. On nous présente des combinaisons intelligentes, créatives, alléchantes, intrigantes… des petits plats à partager, comme je les aime (parce que ça me permet de satisfaire ma curiosité en goûtant au plus de plats possible).

Ma vieille chum Anna m’a donc, fidèle à notre routine, laissé la tâche de commander la nourriture pendant qu’elle s’occupait du vin en décrivant à notre familier serveur mes critères de goût; « Émilie veut un blanc pas acide, il ne faut surtout pas qu’il pince aux mâchoires, mais elle les aime secs, un peu ronds et minérales! » En général, cette élaboration de contradictions provoque l’apparition d’immenses points d’interrogation dans les yeux du serveur moyen, mais pas de celui-ci. Il a dit; »je sais! » et nous ai revenu avec un blanc italien (je n’ai malheureusement pas plus d’information), en importation privée bien sûr, tout à fait juste! Encore une fois, je finis souvent par accepter que je n’aurai pas exactement ce que je veux, qu’il faille que je fasse le deuil d’au moins un de mes critères de choix…il finira presque toujours par descendre sous les mâchoires… et bien celui-ci était PARFAIT! Un instant, je crois qu’il est nécessaire que je répète…Il était PARFAIT! Il avait du caractère, il était sec, juste assez rond et s’est contenté de vivre dans la bouche et non de terminer sa vie en me saisissant la gorge agressivement. Bonheur!

Pour ce qui est de la nourriture, j’ai choisi quatre plats: une salade d’orpin (une découverte en ce qui me concerne) accompagné d’une vinaigrette au babeurre fermenté, de fraises et de chips de panais. L’orpin gras et savoureux se liait de douceur avec la fraise légèrement sucrée qui eux était ponctué par la touche d’acidité du babeurre fermenté et du sel des chips de panais… très agréable plat! Ensuite j’ai commandé des brochettes de flancs porc mariné au dashi, braisé au beurre de cajou et accompagné d’une sauce taré…vous savez les fameuses crampes aux mâchoires? (à ne pas confondre avec le pincement dû à l’acidité des vins blancs que je décrivais plus haut), quand la gorge se resserre de plaisir souvent accompagner par un affaissement des paupières et d’un léger rictus…!! Je ne crois pas qu’il soit nécessaire que j’en dise davantage… ou peut-être tout simplement en spécifiant que j’en rêve encore 🙂 En troisième plat; têtes de violon à l’orange (recette de la grand-mère du chef), joue de porc dégorgée pendant trois jours et confite, et gremolata aux pousses d’hémérocalles grillées…l’extase! Et finalement, asperges du Québec et strophaires (champignons) avec turbot de Gaspé et citron…sans être une révélation, ce dernier était tout à fait impeccable!

Chaque plat est parvenu à me combler de bonheur pendant plusieurs heures…parfaitement balancé, tout à fait innovateur, même surprenant, et surtout… divin! J’en veux encore et encore des belles petites adresses comme le Lili Co. dans ma ville!

 

Logo Mes Petites Révolutions

Lili Co. , 4675 st-laurent, Montréal.

Abonnez-vous pour recevoir les infolettres et pour avoir accès à du contenu exclusif!


*Tous les liens d’achat proposés sur Mes Petites Révolutions sont en affiliation, ce qui signifie que s’il y a une vente, j’obtiens une petite commission.

Lili Co.Amazon | Archambault | Renaud Bray | Kobo

Pas de commentaire

Répondre

Vous allez peut-être aimer ces articles

Recettes gourmandes, coups de coeur culturels et récits de voyages!