Voyages

Maroc

21 septembre 2015
Maroc

Ouarzazate

Je suis assise sur un jolie divan blanc faisant face à la majestueuse piscine de mon hôtel, en sirotant un traditionnel thé à la menthe….bonheur total. Ça change du goût âcre et de la texture croustillante du sable que j’ai dans la bouche depuis mon arrivée… il vente tellement qu’il y a une constante bruine de sable dans l’air, et par conséquent, entre mes dents, dans mes oreilles, dans mes yeux, etc. Mais bon, ce vent est également notre meilleur ami, il nous permet de ne pas trop suffoquer puisqu’il fait 40 degrés à l’ombre. D’ailleurs, mon grand questionnement quotidien étant ; « comment dois je m’habiller ? », il fait tellement chaud qu’on a l’impression d’être dans un four à combustion lente, j’aurais donc envie de vivre en shorts et en camisole, mais la raison me fait choisir le pantalon et le t-shirt de peur de rencontrer une paire de yeux accusateurs au milieu d’un grand tissu noir. Pays musulman oblige. Par contre le soir nous soulage, ça devient très frais, on retombe à 10 degrés…étrange phénomène!!

Je me trouve à Ouarzazate, petite ville toute vêtue de rose pâle. On croirait qu’elle a voulu se camoufler au centre du désert où elle se trouve, et ça fonctionne, Ouarzazate se fond dans le décor. Au loin, des montagnes aux sommets de glace…autre curieux phénomène, mais c’est à couper le souffle !

J’ai atterri dans cette ville camouflage pour y travailler, je suis venue prêter mon pinceau au « remake » du film Ben Hur, cette fois pour la télévision britannique. Ouarzazate vie de l’industrie du cinéma, dans son centre se trouve un immense studio où a été tourné, entres autres ; Star Wars, Gladiator, Kindom of Heaven et un thé au Sahara.

Malgré que ce voyage soit pour le travail, je compte bien prendre toutes les petites miettes de liberté qu’on me donnera, fatiguée ou pas, pour découvrir ce pays et profiter de ce qu’il a de meilleur à m’offrir.

Ma première mission, fidèle à moi-même, sera de goûter à chacune de leurs spécialités ; Tajine au poulet avec olives vertes et citron confit, pastilla au pigeon, briouates à la viande, etc. Tout est coloré et extrêmement savoureux !

 

Le Hammam

Lors de mon premier Week-End de congé, j’ai couru au Hammam, question de vivre l’expérience de ces fameux bains vapeur dans lequel une femme vient nous exfolier le corps à grands coups de gant de crin.

Me voici donc, en train de me dévêtir tranquillement dans le vestiaire, lorsqu’une des employés entre et me dit, tout en pointant son doigt de haut en bas de mon corps ; « rien ! rien ! ». J’en viens donc à la conclusion, un peu troublée, que je devrai être nue. Bon, je choisis, malgré mon malaise, de respecter les « règles » et d’entrer dans le bain vapeur nue comme un ver. Dans cette pièce où, je dois préciser, il n’y avait pas de vapeur du tout, en faite, je me retrouve dans une salle froide, éclairée aux néons, à essayer de protéger mon fessier en m’assoyant sur mes mains et en me demandant, perplexe, de quelle façon j’allais arriver à cacher la partie frontale de mon corps, si jamais quelqu’un devait entrer. Eh bien, ce qui devait arriver, arriva, mon assistante a poussé la porte tout aussi défeuillée que moi…nous voilà donc partie dans un fou rire incontrôlable, qui se poursuit de plus belle au moment où la dame avec son petit air d’Himmler ne parlant pas un mot d’anglais ni de français est entrée et s’est mise à nous balancer des seaux d’eau au visage et à nous lacérer la peau avec son brutal gant de crin. Morale de cette histoire : On repassera pour le hammam, merci.

 

Marrakech

Ensuite, les journées de congé se sont faites rares, en fait, nous avons eu droit à un seul vrai week-end en 3 mois, et j’en ai profitée pour faire une escapade à Marrakech qui se trouve à 4 heures de route de Ouarzazate. Une route étroite et zigzagante…comme un serpent qui traverse les montagnes. À l’intérieur d’une fourgonnette, s’accrochant à la structure de notre siège pour ne pas se cogner la tête sur le plafond de la voiture, tellement on rebondissait, tout en souriant face au magnifique panorama que cette route nous offrait. Nous nous sommes arrêtés à deux reprises ; la première pour remplir une valise de produits d’argan dans une énorme boutique à flanc de montagne, et la deuxième pour vivre l’expérience des célèbres BBQ marocains. On choisit notre viande ; chèvre, mouton, oiseau quelconque, un peu épicé, moyennement épicé… et un des membres de la famille qui tient la gargote nous la grille sur un immense BBQ aux charbons de bois. Conclusion : l’animal que j’ai choisi ne devait pas faire beaucoup d’exercice parce que j’ai mangé plus de gras qu’autre chose. Ah, et la prochaine fois, si prochaine fois il y a, ce sera «un peu épicé», j’ai vidé leur boîte de kleenex à force de me moucher.

Arrivés à Marrakech, nous sommes allés nous installer dans notre petit Riad à quelques pas du Souk. Les Riad sont soit des maisons ou des hôtels traditionnels qui ressemblent à des petits havres de paix. À l’intérieur de ces bâtiments à ciel ouvert, à l’abri de la chaleur et des bruits de la rue, une somptueuse fontaine en son centre, et une multitude de fleurs multicolores dégringolant des murs… on se croirait vraiment dans un petit paradis caché.

Pour ce qui est de la suite de ma visite dans la ville « rouge »… j’ai vagabondé à travers le gigantesque souk, humé la variété impressionnante d’olives et de noix grillées, usé de mes notions en négociation auprès des marchands de babouches et de bracelets, dévoré une quantité ridicule de petites pâtisseries au miel, et tentée d’échapper aux vendeuses de henné qui nous poursuivaient à travers le marché.

Épuisée, mais remplie de beaux souvenirs, je reprends la route vers le désert, satisfaite de mon plein de culture !

Salem !

Logo Mes Petites Révolutions
Book fast and get $15* now with our cheap flight deals!
p1040048 p1040116 p1040120 p1040136 p1040137 p1040151 p1040152 p1040162 p1040163 p1040164 p1040177 p1040214 p1040216 p1040220 p1040221 p1040292 p1040318 p1040689 p1040700 p1040701 p1040707 p1040715-copy p1040717 p1040725 p1040748-copyp1040702



Abonnez-vous pour recevoir les infolettres et pour avoir accès à du contenu exclusif!


*Tous les liens d’achat proposés sur Mes Petites Révolutions sont en affiliation, ce qui signifie que s’il y a une vente, j’obtiens une petite commission.

MarocAmazon | Archambault | Renaud Bray | Kobo

Pas de commentaire

Répondre

Vous allez peut-être aimer ces articles

Recettes gourmandes, coups de coeur culturels et récits de voyages!