Vie, Expérience

Mes yeux bioniques, ou plutôt, récit post PRK

2 avril 2015
Émilie Gauthier

Ouais ben 3600$ et 2 semaines d’invalidité plus tard…Bof! Pas impressionnée du tout…Ou, pas encore devrais-je dire! Vous savez quand Miranda dans la série Sex And The City se réveille le lendemain de son opération au laser et, pour la première fois de sa vie, voit clair, au point où son regard sur l’homme qui dort à ses côtés se transforme en amour profond…Boom! Quelle scène! Bon, peut-être a-t-elle eu autant d’impact pour le myope moyen qui rêve depuis toujours, tout comme moi, d’ouvrir les yeux un beau matin et d’enfin VOIR! Depuis que je considère aller de l’avant avec cette intervention que je ne pense qu’à une seule chose; ouvrir mes yeux après une seule nuit de convalescence et avoir soudainement une vision 20/20, le problème c’est que j’ai omis de dire à mes fantasmes que cette rapide guérison est réservée au Lasik (nouvelle technique) moi, je n’ai eu droit qu’à l’ancienne méthode étant donné que ma cornée est trop mince, ce qui implique une rémission beaucoup plus lente. Ce qui devait être de 5 à 7 jours pour retrouver une vision fonctionnelle s’avère, dans mon cas, dépasser les 12 jours. Pendant ce temps, je tente de refouler mes inquiétudes du genre; est-ce que je pourrais être la personne sur 1000 pour qui l’opération tourne mal? Serai-je en mesure de lire mon scénario pour mon prochain contrat la semaine prochaine et pire, vais-je être capable de voir tous les petits détails des visages de mes acteurs qui me permet de faire mon métier convenablement?! Et, nouvelle résolution, ne plus aller m’informer sur internet, premièrement parce que je risque d’interpréter les pattes de mouches (ce à quoi ressemble les phrases depuis mon opération) en informations nocives et parce que, de toute façon, les témoignages sur le web sont plus souvent qu’autrement, négatifs, et donc, alarmants! Je tente donc de respirer et de faire confiance en mon gentil chirurgien qui en a vu 25 000 autres comme moi et qui reste poli et patient quand je lui pose 132 questions la voix tremblotante et l’air effrayé. Alors donc, je prends mon mal en patience, et mets ma vie entre les mains de mon chiot Bouvier Bernois pas Mira du tout. La meilleure façon que j’ai trouvée pour décrire ce que je vois c’est comme si quelqu’un m’avait craché dans les yeux, voilà! Un genre de film visqueux entre mes yeux et la vie! Ceci étant dit, ça peut être pratique parfois d’être considéré comme « handicapée », comme cet après-midi quand je me suis rendu au palais de justice pour me faire exempter de leur sélection de jurés pour un procès des crimes organisés qui durera un minimum de 2 ans…Quand j’ai dit au responsable que je ne voyais rien il s’est empressé de me mettre dans le groupe des 65 ans et plus et des femmes enceintes. 😉

 

Logo Mes Petites Révolutions

Abonnez-vous pour recevoir les infolettres et pour avoir accès à du contenu exclusif!


*Tous les liens d’achat proposés sur Mes Petites Révolutions sont en affiliation, ce qui signifie que s’il y a une vente, j’obtiens une petite commission.

Mes yeux bioniques, ou plutôt, récit post PRKAmazon | Archambault | Renaud Bray | Kobo

Pas de commentaire

Répondre

Vous allez peut-être aimer ces articles

Recettes gourmandes, coups de coeur culturels et récits de voyages!