On l’a connu comme l’allié du grand Normand Laprise pendant 12 ans dans la cuisine du Toqué! On a saisi sa belle folie dans le documentaire « Les durs à cuire » au côté du chef Martin Picard et de son bras droit Hugue Dufour. On l’a vu revisiter un BLT de façon magnifique à l’émission Di Stasio et faire un dessert littéralement « éclaté » à base de fromage bleu et de meringue à Curieux Bégin. On l’a entendu expliquer un concept télé ambitieux mêlant conflits politiques et gastronomie à l’émission Tout le monde en parle. Bref, on a eu mille occasions de découvrir l’attachant personnage qu’est le chef Charles-Antoine Crête avant qu’il n’ouvre, en 2015, Le Montréal Plaza, son terrain de jeu bien à lui. Un projet qu’il partage en fait avec sa précieuse partenaire, la chef Cheryl Johnson, complice culinaire de longue date.

C’est au coeur de la loufoque Plaza St-Hubert que les jeunes chefs ont choisi d’installer leur premier restaurant. Un choix qui reflète à merveille la folie qui se dégage de leur établissement.

En effet Le Montréal Plaza, malgré qu’il ait, à première vue, des airs de bistrot chic, est tout à l’image du « savant fou » (Charles-Antoine Crête)… complètement ludique. On y retrouve des éléments de son enfance, comme la mascotte du restaurant, le fameux « Ritalin », un toutou en peluche, qui nous indique que l’énergie bien unique du chef n’est pas d’hier. On retrouve aussi, une immense horloge grand-père ayant appartenu à son papa et une serre de fleurs rendant hommage à sa mère.

Dans cette espace, l’esprit est toujours à la fête, peu importe le jour de la semaine. D’ailleurs, rare sont les soirs où il n’y a pas de célébration…une demande en mariage où le restaurant tout entier se met à applaudir, un bachelorette explosif, un anniversaire couronné d’un vaisseau spatial sous forme de chapeau, ou alors une simple soirée de filles bien arrosée se terminant par une parade de « shooters » servie à l’intérieur d’immenses coquillages. Si votre visite prend une différente forme, c’est peut-être que le « chef d’orchestre » (Charles-Antoine) est en congé? Qui sait!?

Alors qu’est-ce qu’on mange au beau milieu de ce joli cirque? Je vous propose un plateau d’huitres fraîches pour commencer…peu importe la saison, elles sont toujours divines, et augurent habituellement bien une soirée! Ensuite, il y a les classiques, comme les exceptionnels bourgots gratinés au beurre de miso, une valeur sûre selon moi, ou encore les maintenant célèbres choux de Bruxelles frits servis sur leur « tronc ».

Mis à part les plats « vedettes », le menu propose des créations du jour, respectant les arrivages de saison bien sûr, mais étant toujours teintés de l’extravagance des chefs, nous promettant d’être ébloui à tout coup!!!

M. Ritalin

Montréal Plaza

6230 rue Saint-Hubert

514-903-6230

Merci de nous suivre et de partager!

2 Comments

  • Claudia Ferri dit :

    Merci pour ces merveilleuses découvertes!
    Yummy-ly yours
    Claudia 🙂 xx

  • Carole simard dit :

    Ce texte est si flatteur, sympathique et alléchant qu’on a envie d’y aller sans attendre!
    Bravo à Charles-Antoine Crête pour cette grande réussite à son image.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *