Je me rappelle la première fois que j’ai mangé du Muhammara comme si c’était hier, parce que ça a frappé très fort. J’ai eu un coup de foudre vertigineux pour cette trempette syrienne à base de poivrons rouges rôties. Peut-être même comparable à la première fois qu’un enfant goûte à du chocolat…oui, j’ai tendance à exagérer, mais dans ce cas, je vous garantis que l’analogie est plutôt juste. Les premiers instants ressemblaient a un réel moment de grâce, je ne faisais que jubiler intérieurement. Et puis après un certain temps,  j’ai commencé à m’interroger sur l’origine de ce chef d’oeuvre.

C’est en fait très simple, le secret du Muhammara n’a rien de transcendant…comme pour tous, le succès repose dans la qualité des ingrédients et dans l’équilibre des saveurs. Ceci dit, je rajouterais qu’en plus de ces deux règles fondamentales en cuisine, la grande force du muhammara est de griller les poivrons rouges et les noix de Grenoble qui le compose. Rôtir, c’est faire sortir la saveur profonde d’un ingrédient apportant du coup, une 3e dimension aux recettes.

Étant donné que la recette originale comprend également de la mie de pain grillé, l’effet est d’autant plus spectaculaire en bouche. Mais, j’ai préféré créer une version sans gluten, pour les raisons que vous connaissez. Malgré que j’aurais très bien pu y ajouter des croutons de pain sans gluten, j’ai décidé d’essayer sans aucune farine, et le résultat est tellement satisfaisant qu’il y a de fortes chances que je ne retourne jamais en arrière!

 

Muhammara sans gluten

6 poivrons rouges
Le jus d’un citron
2 gousses d’ail
120g de noix de Grenoble rôties
2 c. à t. de sirop d’agave ou de sirop de grenade
2 c. à t. de piment d’Alep ou de flocons de piment fort
4 c. à s. d’huile d’olive de qualité
1 grosse pincée de sel de Maldon

 

Ouvrir le four à Broil. Placer les poivrons sur une tôle allant au four et recouverte d’un papier d’aluminium et enfourner directement sous l’élément du haut. Lorsque le dessus des poivrons est bien calciné, les retourner pour exposer les côtés qui ne sont pas grillés, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’ils soient presque noirs tout autour. Les sortir du four et les passer sous l’eau froide pour pouvoir les manipuler. Enlever la peau, les couper en deux, et retirer le coeur et les graines. Transférer seulement la chair dans votre mélangeur électrique. Ajouter tous les autres ingrédients et actionner le moteur pour obtenir une sauce légèrement texturée.

Le muhammara se déguste avec n’importe quel légume, cru, ou pas. Du pain pita ou des croustilles. Et peut même servir d’accompagnement à une viande ou à un poisson grillé.

Se conserve au réfrigérateur.

 

Abonnez-vous pour recevoir les infolettres et pour avoir accès à du contenu exclusif!


*Tous les liens d’achat proposés sur Mes Petites Révolutions sont en affiliation, ce qui signifie que s’il y a une vente, j’obtiens une petite commission.

Merci de nous suivre et de partager!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *