Je ne sais pas qui, un jour, a eu l’idée de fouetter les blancs des oeufs seulement pour voir ce que ça donnerait, mais j’aurais payé cher pour être témoin de son taux d’excitation à la vue du « nuage » qu’il venait d’inventer. Même après avoir transformé des blancs en « neige » au moins 1000 fois, j’ai encore, comme une enfant, des étincelles dans les yeux lorsque je vois le pic de mousse blanche pendre au bout de mon fouet! Ça m’en prend pas beaucoup vous me direz! Haha! Peut-être. Mais c’est quand même fascinant d’avoir la possibilité de transformer de simples oeufs en autant de magnifiques variantes. L’omelette soufflée en est un bon exemple.

À la base, une omelette standard c’est déjà divin, lorsque bien fait bien sûr. Alors, imaginez apporter une autre dimension à ce qui est déjà parfait en soi. Ouf. Parce que croquer dans une omelette soufflée c’est exactement ça…un moment magique.

 

Omelette soufflée du week-end

Pour une portion (à multiplier)

 

3 oeufs

1 c. à s. de crème 35%

Sel/poivre

Quelques tranches de fromage de votre choix (ici j’ai utilisé du gruyère)

3-4 tomates cerises

Quelques feuilles de basilic

1 c. à s. de beurre

 

Séparer les jaunes des blancs. Déposer les jaunes dans un bol (genre cul-de-poule) et les blancs dans votre bol à batteur électrique. Fouetter les blancs en neige jusqu’à obtention d’un pic bien ferme au bout de votre fouet. Fouetter les jaunes avec la crème, et du sel et du poivre. Incorporer les blancs en neige très doucement dans votre mélange de jaunes et de crème à l’aide d’une Maryse ou d’une cuillère en bois. Il faut faire attention de ne pas faire tomber les blancs en neige et donc d’y aller délicatement.

Faire fondre le beurre dans une poêle en fonte ou autre, à feu moyen. Verser le mélange d’oeufs sur le beurre et étendre sur toute la surface de la poêle. Déposer les tranches de fromage sur la moitié de l’omelette et laisser fondre tranquillement jusqu’à ce qu’elle soit bien montée et qu’elle ait formé une croûte en dessous. Déposer les tomates cerises coupées en tranches sur le fromage et finir en déposant quelques feuilles de basilic. Refermer l’omelette en pliant le côté sans fromage sur l’autre côté.

Bang! C’est tout! Transférer dans une assiette de service, et déguster!

Abonnez-vous pour recevoir les infolettres et pour avoir accès à du contenu exclusif!


*Tous les liens d’achat proposés sur Mes Petites Révolutions sont en affiliation, ce qui signifie que s’il y a une vente, j’obtiens une petite commission.

Merci de nous suivre et de partager!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *