C’est en 2018, à l’âge de 40 ans, que j’ai commencé à réellement me gâter. Fouilles-moi pourquoi, avant ça, je ne le faisais pas! J’imagine que c’est simplement une question de réflexe…il faut se rappeler qu’on mérite bien des récompenses de temps en temps. On ne devrait même pas avoir besoin de trouver des raisons. En ce qui me concerne, c’est à la fin de l’année passée, que ça a commencé. Tout d’abord, je me suis acheté une paire de bottes de rêves à la fin d’un contrat en cinéma dans lequel je m’étais donnée corps et âme…littéralement. Et puis, j’y ai tellement pris goût, que quelques jours seulement après ce premier cadeau de moi à moi (haha!), c’est un thermo-circulateur Anova que je me suis offerte…sans aucune raison précise cette fois. C’est officiel, je maîtrise maintenant très bien l’art de la gratification personnel!

Oui, oui! Je me doute bien que la majorité d’entre vous avez froncé les sourcils à la lecture du mot thermocirculateur. Pas de panique, je vous explique. Le thermocirculateur est l’outil qui maintient l’eau à une température très précise nous permettant de cuire des aliments à la façon sous vide, c’est à dire, à très basse température, et ce, sur une longue durée, optimisant au maximum la texture et les saveurs. C’est sans aucun doute, l’outil de cuisson du futur.

La première chose que j’ai eu envie de cuire avec mon nouveau jouet c’est du poulet, parce que je me disais que ce serait le test ultime. Que si le thermocirculateur Anova (la marque la plus populaire sur le marché) parvenaient à apporter à cette viande si simple et si facile à surcuire à un autre niveau, il gagnerait mon coeur instantanément. Ça y est, je suis accro! Après 1h30 de cuisson à 146.3F, ma poitrine de poulet était phénoménale. Je n’avais jamais cuisiné un poulet aussi juteux et aussi tendre que ça!

Voici donc ma première recette avec cet outil de cuisine absolument révolutionnaire…

 

Poulet parfait et muhammara

1 poitrine de poulet
1 citron
1 branche de thym
Huile d’olive de bonne qualité
Poivre en grains
Sel d’herbamare
Beurre
Une portion de muhammara
(recette ici)
Une portion de chou rouge mariné (recette ici)
*Outils spéciaux: Un thermocirculateur, un bac en plastique ou un grand chaudron et une pince pour sceller les sacs de nourriture (facultatif)

 

Il faudra commencer par préparer le chou rouge mariné en suivant la recette dans le lien ci-haut. Par contre, si vous manquez de temps, il est aussi possible de faire confire de fines tranches de chou rouge dans un chaudron avec une généreuse quantité de beurre et un peu d’huile d’olive et d’assaisonnements, à moyenne température. Le chou deviendra tendre et savoureux et accompagnerait tout aussi bien ce divin poulet.

Bien sûr, la vedette de cette recette est le thermocirculateur, ceci étant dit, si vous n’avez pas encore eu la chance de vous en procurer un, il est également possible de cuire le poulet de façon standard (à la poêle ou au four) et de le servir de la même façon que dans cet article.

Maintenant, remplir votre bac ou votre chaudron d’eau (celui dans lequel vous ferez la cuisson sous vide), et démarrer le thermocirculateur en le programmant à 146.3F pour 1h30. Ça lui prendra environ 30 minutes pour arriver à la température exacte.

Pendant ce temps, faire le muhammara en suivant la recette dans le lien ci-haut. Réserver.

Ensuite, assaisonner la poitrine de poulet généreusement avec le poivre et le sel d’herbamare et le placer dans un zip-lock de congélateur (donc plus épais et avec une fermeture étanche). Couper une ou deux pelures fines du citron à l’aide d’un couteau pointu et les déposer dans le zip-lock. Ajouter une généreuse quantité d’huile d’olive (le poulet doit en être complètement recouvert), et le jus d’un demi-citron. Ajouter la branche de thym, et fermer le sac en retirant tout l’air contenu à l’intérieur.

Lorsque le thermocirculateur a atteint sa température, plonger le zip-lock dans l’eau et le maintenir en place à l’aide de la pince. Assurez-vous que le poulet soit complètement recouvert d’eau. Laisser la magie opérer pendant 1h30.

lorsque le poulet est prêt, le retirer de sa marinade et le faire saisir rapidement dans une poêle et du beurre. Le feu devrait être assez élevé pour que l’extérieur de la poitrine de poulet devienne croustillant très rapidement et donc qu’il n’y ait aucune chance de trop le cuire. Le transférer sur une planche et laisser reposer quelques minutes. Le couper en tranches.

Montage:

Étendre une généreuse portion de muhammara dans votre assiette de service et y déposer les tranches de poulet. Ajouter une portion de chou rouge mariné, ou confit, et une poignée de mâche fraîche. Verser quelques gouttes d’huile d’olive sur la verdure, quelques gouttes de jus de citron, et assaisonner avec du poivre et de la fleur de sel.

Bon appétit tout le monde! Vous m’en donnerez de nouvelles!

 

Abonnez-vous pour recevoir les infolettres et pour avoir accès à du contenu exclusif!


*Tous les liens d’achat proposés sur Mes Petites Révolutions sont en affiliation, ce qui signifie que s’il y a une vente, j’obtiens une petite commission.

Merci de nous suivre et de partager!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *