Expérience, Vie

Témoignage d’une non-maman

14 mai 2017
Témoignage d'une non-maman

J’ai toujours pris pour acquis que j’allais être mère un jour. Petite, je m’occupais des plus petits, je les bordais en leur racontant des histoires enchantées les soirs de fête, pendant que les Babyboomers écoutaient du Bob Dylan. Je m’amusais à les faire rire en disant des niaiseries ou à nourrir leur imaginaire en inventant des contes rocambolesques avant qu’ils s’abandonnent aux bras de Morphée. Ma mère m’a toujours dit que je serais la première à donner naissance à mon tour parce que ça semblait si naturel pour moi. Mais je fais partie de celle qui croyait avoir 15 vies devant elle avant d’en arriver là. Je n’étais pas pressée, je voulais profiter de ma liberté le plus longtemps possible et je voulais me pratiquer à voler avant de l’enseigner. Naïf, je sais.

Pendant longtemps j’ai repoussé la vie de couple à grands coups de; « Il n’a pas de sens de l’humour! » « Il est jaloux! » « Il n’aime pas les huitres! » etc. (j’exagère à peine). Les sentiments étaient bien réels du haut de ma jeune vingtaine, mais ils étaient aussi intransigeants et égocentriques. Et maintenant que je regarde les mères autour de moi, je n’en vois aucune qui a été inflexible et égocentrique. Je ne suis pas en train de dire que je regrette mes séparations du passé, parce qu’elles ont toutes eu raison d’être, mais je me demande si j’ai été trop rêveuse, idéaliste, et même irréaliste. Des fois je me dit que mon indépendance a joué contre moi, que si j’avais été un peu plus « dépendante affective », j’aurais trouvé une façon de m’adapter et peut-être qu’on me souhaiterait bonne fête des Mères aujourd’hui. Cette dernière phrase je ne la dis pas avec un petit trémolo de pitié dans la voix, ne l’entendez pas ainsi…je suis entièrement responsable de ma vie et je l’assume…promis. La preuve, l’idée d’être enceinte aujourd’hui me terrifie toujours (je suis un être fait de contradictions). Mais ce texte je l’écrit parce que pour moi l’idée de ne pas être mère m’a un jour brisé le coeur…

Il y a 3 ans, j’ai quitté cet homme avec qui j’avais décidé d’avoir des enfants, je l’avais choisi. Le compte à rebours avait commencé à se faire entendre et pour la première fois de ma vie je voyais le temps s’écouler et je comprenais que c’était maintenant ou jamais. Mais, après 3 ans de relation, 6 rendez-vous à la clinique de fertilité et une offre d’achat sur un duplex dans la Petite-Italie, je suis partie. Ce n’était pas lui. Mais, contrairement à mes histoires précédentes, cette fois je savais que cette rupture viendrait avec le deuil d’être mère. Et ça m’a rentré dedans comme un 18 roues sur l’autoroute. Oui, je sais, je n’ai que 39 ans…c’est encore possible me dit-on, mais je ne suis plus naïve, et donc j’ai décidé de me protéger en assimilant tranquillement que ma vie serait sans enfant. C’est fait, le pire est derrière moi. L’idée d’avoir manqué le bateau est en grande partie digérée.

Mais hier, veille de la fête des Mères, je suis tombée sur une vidéo émouvante de femmes qui accouchent, et j’ai pleuré ma vie. La fille que je suis à pleuré comme une Madeleine à penser à ma mère qui a vécu ça à deux reprises, l’amie en moi à pleuré de tendresse à imaginer mes amies vivre ce grand moment, et la non-mère en moi à pleuré de jalousie. Eh ben oui. J’accepte mes choix…mais l’idée de ne jamais vivre ce qui semble être la plus belle expérience d’une vie parvient encore à me couper le souffle aujourd’hui. Voilà, c’est dit.

Merci à ma soeur d’avoir fait le travail pour nous deux…nous avons grâce à elle, 2 sublimes petits êtres humains dans la famille que je peux aimer inconditionnellement. Merci à mes amies qui n’ont pas manqué le bateau elles et donc qui me permettent aujourd’hui de profiter de ces petits chefs-d’oeuvre de vie…et merci à ma maman à moi, bien sûr, de m’avoir désiré, aimé et pardonné 😉

 

Logo Mes Petites Révolutions

Abonnez-vous pour recevoir les infolettres et pour avoir accès à du contenu exclusif!


*Tous les liens d’achat proposés sur Mes Petites Révolutions sont en affiliation, ce qui signifie que s’il y a une vente, j’obtiens une petite commission.

Témoignage d’une non-mamanAmazon | Archambault | Renaud Bray | Kobo

Pas de commentaire

Répondre

Vous allez peut-être aimer ces articles

Recettes gourmandes, coups de coeur culturels et récits de voyages!