Vie, Sorties culturelles

The Visitors/Ragnar Kjartansson

15 mai 2016

C’est avec les yeux bouffis et le coeur qui bat encore très fort que je vais vous raconter une expérience absolument éblouissante que je viens de vivre au musée d’art contemporain de Montréal cette après-midi…

Je suis entrée dans une très grande pièce où se trouvaient 9 écrans géants. Sur chacun d’eux, un musicien. Chaque musicien se trouve dans l’une des pièces d’une immense maison de type manoir décrépit. Tous semblent faire partie d’un tableau vivant, fait de vert mousse, d’orange brûlée, d’or et de bourgogne. On les voit d’abord « tester » leurs instruments; pianos, guitares, accordéon, violoncelle, batterie. Et tout à coup, les premières notes se font entendre, et c’est à ce moment qu’une première décharge électrique me traverse le corps. Dès la première note, j’ai été envahie d’une émotion si puissante que mes yeux se sont remplis d’eau, et ils sont restés ainsi jusqu’à la toute fin de la performance, qui aura duré presque une heure.  Mon regard embrouillé s’est promené d’un écran à l’autre essayant de capter l’essence et la particularité de chacun des artistes tout en me laissant dépossédé de tout besoin d’analyse qui aurait pu nuire à l’expérience. On se laisse enivrer par une mélodie mélancolique et triste, mais magnifique, sexy, et transcendante aussi. Telle une chorale, les voix s’élèvent et se posent, répétant les mêmes mots  “Once again, I fall into my feminine ways.”  nous donnant envie de chanter avec eux, comme pour faire partie de ce groupe d’humains qui s’unissent pour être plus grand et plus fort…ils émanent la résilience et l’envie de vivre, et puisque l’oeuvre est si puissante, on en sort atteint!

Sur l’un des écrans, un homme prend un bain en grattant sur une vieille guitare acoustique. Cet homme, c’est Ragnar Kjartansson, le créateur de l’oeuvre. Artiste islandais, ayant grandi auprès de parents acteurs de théâtre, il a commencé par étudier la peinture, mais c’est l’art de performance qu’il a choisi comme terrain d’expression. Ragnar jumelle la musique et la performance vidéo dans le but, dit-il, de transformer une action en sculpture. Et il y parvient!

 

Logo Mes Petites Révolutions

 

*Courez au MAC…l’expo termine le 22 mai!

 

Pour avoir un aperçu de cette majestueuse exposition, suivez le lien ci-bas…

https://www.youtube.com/watch?v=x5Nkwoq9ybc

 

 

 

Abonnez-vous pour recevoir les infolettres et pour avoir accès à du contenu exclusif!

Abonnez-vous pour recevoir les infolettres et pour avoir accès à du contenu exclusif!


*Tous les liens d’achat proposés sur Mes Petites Révolutions sont en affiliation, ce qui signifie que s’il y a une vente, j’obtiens une petite commission.

The Visitors/Ragnar KjartanssonAmazon | Archambault | Renaud Bray | Kobo

2 Comments

  • Reply Floyd 18 mai 2016 at 16:02

    Wow !! Merci je vais aller avoir des frissons
    Et surement des larmes !!

    Merci belle Emilie

  • Reply Carole 18 mai 2016 at 16:31

    Magnifique compte-rendu de cette merveilleuse expérience!

  • Répondre

    Vous allez peut-être aimer ces articles

    Recettes gourmandes, coups de coeur culturels et récits de voyages!