Cette année, contrairement aux années précédentes, c’est en février que j’ai décidé de m’évader. Ce qui veut dire que j’ai passé le mois de janvier au complet au Québec… ça faisait longtemps, je ne me rappelais pas à quel point il pouvait être violent ce mois. Mais au final, voyager en février signifie qu’il restera moins d’hiver au retour. Astucieux n’est-ce pas? Je suis donc arrivée sur Tulum le 4 février, sans billet de retour…avec l’intention d’y rester au moins 1 mois. Malheureusement, certains évènements désagréables en lien avec le condo que je louais ont fait en sorte que je ne suis pas restée aussi longtemps que je l’aurais souhaité. Mais tout d’abord, commençons par parler de ma destination de choix…

Previous
Next

Tulum

Pour ceux qui ne connaissent pas cet endroit du Mexique, il s’agit  d’une station balnéaire sur la péninsule du Yucatan qui a pris des airs de Californie… c’est-à-dire, habité par de jeunes expatriés de style “Boho-Bobo-Bio-Hippie-Chic”  qui font du yoga, boivent du Kombucha, et habillent leurs petits corps dorés d’une miette de tissus et de quelques plumes colorées, pour aller danser sur de la musique “House” jusqu’à ce que le coq se mette à chanter. À Tulum, tout le monde est beau; les Argentins, les Américains, les Italiennes…au point où on se demande si ce n’est pas organisé par le gars des vues…c’est louche! Ils sont propriétaires d’une boutique de linge où le turban fleuri se vend 400$, ils tiennent un bar à jus créatifs, décoré par des capteurs de rêve, ou alors, ils organisent des sessions de photos en bikini question de créer des complexes à leur communauté instagram (ah! Les milléniaux!). Mais peu importe la source de leurs revenus, ils se déplacent tous de la même façon…sur un vélo turquoise avec panier en rotin, un chapeau de feutre Camel, et une cape de soie qui vole au vent. C’est louche j’vous dis!

En effet, Tulum s’est grandement dénaturé depuis quelques années. Mis à part dans le centre de la ville, à environ 20 minutes de la mer, où il est encore possible de trouver des tacos à 2$ et des petites épiceries traditionnelles, le Mexique tel qu’on le connait partout ailleurs au pays, ce fait plutôt rare ici. Non seulement les prix sont en américain, mais ils sont aussi élevés que si nous étions à New York. C’est un peu frustrant par moment. Ceci dit, le soleil qui brille en permanence, la mer des Caraïbes, et les plages faites de farine arrivent à nous faire oublier la menace imminente d’une limite de crédit. Et puis tant qu’à être là, autant mieux en profiter et déguster chaque parcelle de ce voyage luxueux….n’est-ce pas?!

Previous
Next

La nouvelle cuisine

Mais avec Californie rime aussi santé et créativité…et ça, ça me plaît vraiment beaucoup. Santé, parce qu’à l’heure du petit déjeuner, il est beaucoup plus facile de trouver un Açaï Bowl que des oeufs Rancheros, et parce que peu importe où tu te trouves, il te sera toujours possible de boire un smoothie à la spiruline ou un kumbucha artisanal. Et créativité, puisque pratiquement tous les restaurants qui longent la plage de Tulum on créés des menus qui marient racines latines et cuisine moderne. Des plats originaux, savoureux, colorés, et remplis d’ingrédients locaux frais, apprêtés avec art et finesse. Ce n’est pas la cuisine mexicaine authentique c’est certain, mais c’est une cuisine inspirée, inspirante, et extrêmement intéressante! Moi, j’adore!

À Tulum les chefs s’amusent à repenser les classiques. On les verra jouer avec une formule traditionnelle comme les tostadas par exemple, et des ingrédients peu connus de la cuisine mexicaine, comme le mozzarella ou la truffe. Il est aussi commun de voir le contraire, c’est-à-dire, un élément de base inhabituel comme l’os à moelle, mais parfumé au piment pasilla et servit avec une salsa de chili, question de toujours honorer les produits locaux. À Tulum, le Mexique est toujours dans l’assiette, mais il nous donne l’impression d’avoir fait un grand voyage…ce qui rend l’expérience d’autant plus intéressante.

Previous
Next

Se loger

Maintenant, on reste où quand on visite Tulum?! Étant donné qu’à moins de faire 400 000$ par année (j’exagère à peine!) c’est pratiquement impossible de pouvoir se permettre une chambre d’hôtel sur le bord de la plage, la solution est de rester dans le village ou bien dans ce nouveau quartier appelé Aldea Zama qui est situé entre la ville et la mer. C’est là que j’ai choisi de louer un condo pour tout mon séjour à Tulum.

Mais quand nous sommes arrivés dans notre condo de “luxe”, disaient-ils, on a vite compris que ce serait tout sauf paisible. Nous étions littéralement au beau milieu d’un chantier de construction. À 8h le lendemain matin, le marteau piqueur a débuté son vacarme infernal, et nous en a finalement libérés à 7h30 le soir. Ça, et faire la sieste sur l’échangeur Turcot…la même affaire. Je me suis donc plainte au propriétaire qui m’a offert un autre condo dans le même quartier, mais cette fois, dans un endroit où les complexes sont déjà construits…pas de pépine en vue.

Louer un condo dans Aldea Zama est une très bonne option, mais puisque c’est un quartier en construction, c’est extrêmement bruyant. Je prédit que dans 1 an ou 2, ce sera beaucoup plus calme. En attendant, il y a toujours le “centre-ville”, où il est possible de dénicher un petit logement ou une chambre d’hôtel fort sympathique.

Previous
Next

Recommandations

Si j’avais une seule activité à vous proposer, en plus de manger tout sur votre passage et de passer vos journées à la plage, ce serait d’aller visiter un Cénote bien entendu, richesse de ce coin du Mexique. Tulum, bien connu pour les nombreux Cénotes qui l’entourent, offre plusieurs façons de les visiter. Vous pouvez vous inscrire dans une des multiples agences de touristes pour participer à un tour guidé qui vient généralement avec un lunch, une consommation, et parfois la visite d’un temple maya. Si vous êtes plus de type indépendant, comme moi, vous n’avez qu’à prendre un taxi et lui demander de vous amener au Cénote de votre choix. Malgré que j’en ai seulement visité deux, celui que j’ai préféré est Dos Ojos. C’est vraiment un endroit magique! Il est également possible de se rendre à quelques Cénotes en vélo, directement du village de Tulum.

En ce qui concerne les plages, vous avez plusieurs options. D’une part, il y a la plage publique où c’est gratuit, mais où les algues rouges ne sont pas ramassées, il faut donc enjamber les montagnes longeant la mer pour pouvoir se baigner. Ce n’est pas dramatique, mais c’est moins « Pinterest », disons.

Vous avez également la possibilité d’aller passer la journée dans un “Beach Club”, appartenant généralement à un hôtel. Par contre, il y a toujours un minimum d’argent à débourser pour pouvoir lézarder sur une de leurs chaises longues.

Voici ceux que je recommande…

Le Papaya Playa Project

De loin le plus beau et le plus agréable à mon avis, mais ils demandent de consommer un minimum de 1000 pesos par personne pour pouvoir y passer la journée.

La Zebra

J’ai passé deux très beaux après-midi à cet endroit, étendue sur un genre de lit face à la mer à boire des cocktails de mezcal. Nous avons été chanceux, ils ne nous ont pas demandé de minimum de consommation.

El Paraiso Beach

Ici, il y a deux genres de chaises longues, il y a celle avec un gros coussin très confortable, et celle plus standard (sans coussin). Ils demandent de consommer un minimum de 1000 pesos pour deux personnes et de payer 300 pesos par chaise si vous choisissez celle avec un coussin. Pour la seconde, c’est seulement 100 pesos et pas de minimum de consommation requise.

Previous
Next

Recommandations gourmandes

Farm to Table (déjeuner) $$

Café del cielo (déjeuner) $$

Raw Love (déjeuner) $$

Burrito Amor  $$

Los Tropitacos (tacos traditionnels pas cher) $

Antojitos la Chiapaneca (tacos traditionnels pas cher) $

La Malquerida (cuisine traditionnelle pas cher) $

Safari (mon coup de coeur! Essayez les frites de yucca) $$

Hartwood (pour un délicieux souper) $$$

Casa Juguar (pour un délicieux souper) $$$

Ziggy’s (pour un délicieux souper) $$$

Papaya Playa Project (pour un délicieux lunch) $$$

Arca (pour un souper gastronomique) $$$$

2 Comments

  • Mario Forftier dit :

    Bonjour Hola!

    Je serais très intéresser d’aller visiter Tulum, mira Che Che Niiza cette belle pyramide… Pouvez -vs me donner plus d’info ou comment pourrais-je communiquer de vive
    voix ,et savoir les meilleures forfaits … j’aimerais partir pour milieu février pour 2semanes
    c’est possible Bouenas dias é que t vai a ben , a la proximo gracias

    • Émilie dit :

      Bonjour Mario! Tulum est un village vraiment très chouette avec des plages magnifiques et des restaurants absolument divins, mais tout est assez dispendieux. Je vous conseille de vous trouver un hôtel ou un appartement dans la ville et non sur le bord de la mer pour que ce soit plus abordable et d’ensuite vous louer un vélo pour vous promener un peu partout. Je vous souhaite un merveilleux voyage! Émilie

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *